Ressource

A Toutes Voiles



Bien sur dame lointaine
Quelle bienséance hors de toute étreinte
Ainsi vous en avez deux
C’est une surprise
Fort bonne et rassurante
Mais
Quelle vérité, quelle forme, ce fond peut-il bien cacher
Pourquoi toutes ces questions sans réponses
Qui se perdent en vagues
Reviennent sans cesse
Réminiscences incertaines
Doutes sur la grève de mes désirs

Que n’osez vous ôter un peu votre mystère !
Quels risques prendriez-vous à vous laisser entrevoir
A soulever ce voile
Partagez un peu de ce secret qui vous auréole
Laissez goûter ce téton
Nourrir, caresser, cajoler
Me laisserez vous mourir d’amour à vos pieds
Exsangue et sans espoir
Pour votre amusement
Aveugle

Bien sur Dame lointaine cela coûte
Peu de biens sont gratuits
Seuls les maux le sont

Gardez votre voile, madame
Malgré tous mes appels
Ou arrachez le donc à tout risque
Gardons-nous surtout de nous lasser l’un l’autre
Que mon verbe vous habille
Mes mots vous exhibent
Et mes lettres vous réveillent à vous-même



   Jp 5 avril 2004   


Commenter
*(anti-spam) Entrez : sés@me dans la zone email ci-dessus.
Partager

Twitter Facebook Google Plus Linkedin email