Collaborer

A vue de nez


Tu dois avoir une bonne vue
pour sentir les choses si clairement
Moi je ne vois pas bien loin
Je ne porte plus de corrections
Je perçois clairement ce qui me touche
Mais plus loin je ne vois que ce que j'imagine
Sur de grands traits
Je peins mes détails

Tu dois avoir une belle vulve
Je l'ai pensé des la première phrase
Pourquoi censurer ?
Il n'y a aucune raison de ne pas se faire du bien
Rien n'arrete une pensée
Lointaine es-tu
Je me perds dans ces détails
Qui t'accompagnent



   Jp 21 avril 2004   


Commenter
*(anti-spam) Entrez : sés@me dans la zone email ci-dessus.
Partager

Twitter Facebook Google Plus Linkedin email