Jouir

Jeter l'encre


On écrit toujours pour une femme
Une suite de petits mots tout simples sans façon
En plaisance comme une barque se balance
Brise sur souffle
Le silence est si rare

Ecrire c'est jeter l'encre

On respire toujours pour une femme
Celle qui nous aspire ou celle qui nous inspire
Pour séduire ou être séduit
Le plaisir tue l'ennui
Deux seins en bouées, à soulager
A saouler, sans prise, appuie tête
En gîte

Agripper, naufrage, pour fuir
Jeter l'encre
Par peur, par surprise, en nuage
Pudeur
S'unir pour ne plus jamais se quitter
S'amarrer
Taches sur draps
Encre marine

On écrit toujours pour une femme
Ou pour ses rêves




   Jp 5 avril 2004   


Commenter
*(anti-spam) Entrez : sés@me dans la zone email ci-dessus.
Partager

Twitter Facebook Google Plus Linkedin email