Charme

Sonné


Sonnet sonnet sonnet clochettes et muguet
Pétales effleurés calices et délices
Une fleur s'émeut et s'éprend sans caprice
Se laissant emportée o gué o gué o gué

Pareil à cette fleur la vertu s'émerveille
S'offre en rosée troublante oubliant sa pudeur
Un souffle pénétrant libère ses odeurs
Farouche découverte corolle qui s'éveille

Le temps s'est envolé elle se garde lointaine
Reprenant sa distance et l'eau de sa fontaine
Débordante ruisselante marine douce et amer

Je ne peux que rêver ce parfum de mystère
Voilant tout le réel et au delà des mers
Je m'étend sur ses cotes sans jamais toucher taire



   Jp 27 août 2004   


Commenter
*(anti-spam) Entrez : sés@me dans la zone email ci-dessus.
Partager

Twitter Facebook Google Plus Linkedin email