Plus

Le rêve est


Une légère goutte de pluie espiègle mutine
Déposée par le vent du matin
Vacille d'O cille en sursis
Le bitume pale se tache de grains sombres
Une seule vérité unique est eau loin
Serrés
Passions ce lit est fusion
Parsème
De mâle âme
Le four eau
Où vagues abondent, abordent, s'abandonnent
En brassées d'ailes



   Jp 30 avril 2005   


Commenter
*(anti-spam) Entrez : sés@me dans la zone email ci-dessus.
Partager

Twitter Facebook Google Plus Linkedin email