Solide

Des lais


Ils ont clôturé le chant de tes reins vagues
Où sont mes droits d'hauteur ?
Sur l'affiche une fille par fête
La voiture vogue FFI de la marée chaussée

Laisse moi
Me terrer d'un trait dans tes raies sol air
Et de ce corps prison niée
Plus haut qu'un secret taire
Des livres ce con tenue
Que l'esprit en soupirs aille
En dû O

Ton sexe s'est paré
De rose est
Mort sure
Dunes désertées
Les saints patientent
Être nus de bonne heure
Se laisser hâler par tes éclats
Silice éclat tente
Encerclé dans les roux
Entre mes lais
Un baiser
Sable sel



   Jp 21 mai 2005   


Commenter
*(anti-spam) Entrez : sés@me dans la zone email ci-dessus.
Partager

Twitter Facebook Google Plus Linkedin email