Etre

Une histoire d'amour


Quelques bulles plus loin ... quand tout a commencé ... une histoire de cœur dans la lune ... entre rêves et réalités ... ce mélange est mouvance ...

C'était en octobre 2002. Vers la Toussaint. J'avais pris une semaine de vacances, et on avait commencé par passer le week-end dans les Pyrénées chez des amis à la campagne sur la colline, face à la montagne. Je décompressais du travail. Un ami m'avait donné une grosse poche d'herbe de sa culture personnelle. Je fumais, je regardais les montagnes, je respirais l'air frais de cette campagne. Je m'ennuyais un peu, les enfants s'amusaient, ma femme papotait avec sa copine. Alors j'ai laissé mes idées venir sur un bloc de papier. J'avais envie de faire un site internet, un de plus. Je laissais venir et ça venait, des flashes qui se mêlaient, se suivaient, se prenaient à contre pied. Je me suis pris à ce jeu, comme d'habitude, j'ai écris. Par petits bouts de texte, croquant aussi des squelettes d'affichage écran. Le temps était magnifique. J'avais enfin un peu de temps pour moi. Je me suis complètement investi. J'ai un peu perdu pied,s entre les pétards, les apéros, et ces bribes de phrases qui passaient et se laissaient cueillir.

Au retour, à la fin du week-end, j'avais encore une semaine de vacances devant moi, des notes sur mon calepin et encore pas mal d'herbe. J'ai foncé sur mon pc, ouvert Webexpert mon éditeur fétiche et je me suis lancé. Mon idée était de faire un site complet sur une seule page de code html. Un espèce de défit. Un pied de nez. Une contrainte qui de part même provoquait une débauche de créativité pour résoudre cette gageure. Pendant la semaine je suis resté constamment la dessus. J'ai peaufiné, développé, modifié, transformé, et pas mal écris. Au moment de reprendre le travail, j'avais quasiment terminé. C'était une petite pièce de théâtre en actes. Bâtit sur une seule page de code pour les fondations et qui était en place sur le net. Je n'avais plus d'herbe. Je restais plutôt hébété devant tout ça., épuisé aussi. J'y avais investi tout mon temps à plus de 12h par jour.

Arrivé à ce stade je me suis vraiment demandé ce que j'avais fait là et si ça avait le moindre intérêt. J'avais déliré, je m'étais lâché total. Et maintenant le résultat était la sous mes yeux . Ma petite page html. A l'huile de coude entièrement codée à la main, un travail d'artisan opiniâtre. Alors ben tout bêtement je me suis dis qu'il fallait que j'ai des avis sur ce truc. J'ai donc contacté un ami et trois personnes sur une board que je fréquentais à l'époque, qui me semblaient susceptibles de critiquer et de me donner une opinion sincère et pertinente. J'ai repris le travail. Les gars ont été plutôt surpris mais assez enthousiastes. Je me suis dis que ça serait cool d'avoir un avis féminin. Il y avait bien cette fille sur cet autre coté obscure du web. Elle avait des responsabilités la bas. Je n'avais jamais osé l'aborder depuis que je fréquentais depuis quelques mois cette team. bah ! je ne risquais rien à lui demander un avis. Un matin timidement sur la pointe des pieds, je me suis lâché et je l'ai abordé en privé ....


Latitude 45°25 longitude 284°17
Latitude 44°50 longitude 359°26
Distance 5673,89 km

A l'autre bout du monde, son pays.

Superficie  9 984 670 km² face à mes 550 000  km²
Densité moyenne de 3 personnes au km² contre mes 107

Nos 6 heures de décalage horaire

Mais nous parlons la même langue ...
Mais nous arrivons à nous comprendre
à nous entendre
nous lire

A l'autre bout du monde, sa ville
Population 1 191 000 contre mes 735 000

Toute l'eau de l'Atlantique entre nos maisons



Jp 9 décembre 2005


Partager

Twitter Facebook Google Plus Linkedin email