Intelligence

Aider le temps


Ecrire, c'est toujours partir à l'aventure. Laisser les mots dérouler, se déposer d'eux même, sans jamais savoir ce que l'on va découvrir, de soi, de ses rêves ou de ses peurs. Ecrire par vagues, se laisser porter par le courant, entre deux eaux. Par foi les mots s'envolent, parfois ils s'écrasent. Pourquoi écrit-on ? Je n'écris pas dans le calme serein d'une chambre protectrice, mais dans des conditions de tensions difficiles, dans le stress, toujours à la merci d'imprévus et de combats à mener, las c'est, santé moins. Tenter de s'évader, trouver une paix, se reposer, faire une pause. Séduire en écrit vent. Ralentir les pensées en les allongeant le long de lignes invisibles.

Parfois calme plat et ennuie pesant. ou tempête, tout gérer en même temps avec angoisse. puis lente descente d'adrénaline, l'abattement d'âpres luttes, les non résolus, abandonnés en suspens, dans une passe temporelle, le temps de reprendre la main. Ecrire pour donner du sens ou décence.

Ailes eaux loin. Nos temps proches. Que cette présence, rien de plus, se blottir tout contre, profiter d'être, l'un et l'autre bien, sans autre exigence que quelques baisers qui rassurent plus que tous les maux. L'intimité permet d'arrêter de penser. Cette vacance me manque, surtout d'ici. Trop de temps à attendre. Ecrire aide le temps.



   Jp 12 janvier 2006   


Commenter
*(anti-spam) Entrez : sés@me dans la zone email ci-dessus.
Partager

Twitter Facebook Google Plus Linkedin email