Positif

Petits chocs culturels


Ces petites différences en vrac qui changent tout. Déjà culinaire : le pâté chinois qui n'a d'asiatique que le nom puisque c'est un hachis parmentier accompagné de maïs. En recouvrant le tout de ketchup, ça donne un petit goût sucré pas désagréable du tout. Les œufs blancs comme s'ils n'avaient pas de coquille, illustrent parfaitement l'efficacité de la culture nord-américaine. Les changements climatiques forts, en 10 jours j'ai vu la neige, la glace, la pluie, le grand ciel bleu en soleil, la doudoune et le tee-shirt. Les super marchés où les vendeuses font la conversation tout en rangeant elles-même les achats dans des sacs, pendant qu'on attend tranquillement sans rien faire. Idem pour la circulation automobile très fluide sans nervosité, une espèce de nonchalance très loin du stress de l'automobiliste français. Ici on ne colle pas les pare-chocs, on ne se faufile pas, on prend la place de se garer et on attend au stop. Toutes les filles sont blondes, mais cela ne veut pas du tout dire la même chose que chez nous. L'électroménager est gros, de la cuisinière au frigidaire en passant par la laveuse et la sécheuse, les voitures, c'est énorme, parfois il me semble être dans un pays géant. Tout semble plus naturel plus immédiat, orienté utile et confort plus que sur la sophistication, même dans les sous-vêtements des filles. Un sentiment national, présent jusque sur les tatouages et les drapeaux qui flottent, l'air est plus pur.



   Jp 13 avril 2006   


Commenter
*(anti-spam) Entrez : sés@me dans la zone email ci-dessus.
Partager

Twitter Facebook Google Plus Linkedin email