Plus

Le webmaster et les stats serveur


Mon premier site web date de 1998, déjà 9 ans, comme le temps passe. En tant que webmaster je me permet de vous dévoiler une de nos activités préférées, qui, il faut bien l'avouer, est un plaisir secret inavouable, délectable, qui nous procure à moi et à mes pairs une jouissance journalière et parfois quelques satisfactions de type égotique :

La consultation régulière de nos logs de fréquentation.

Je tiens par là même à saluer les visites de mes confrères et consoeurs qui viennent faire un petit tour sur nos sites, ça me fait toujours très plaisir de remarquer quand ils arrivent directement depuis leurs statistiques personnelles, suite à des visites de notre part ou de nos visiteurs. Je tiens à les remercier et leur dire que je les aime tous. Les sites web que nous lions, nous les apprécions vraiment, dans la forme et le contenu.

Dans les faits, depuis que j'ai changé d'hébergeur courant 2005, suite à quelques problèmes d'ordre technique avec Online (que je vous déconseille fortement, ne venez pas vous plaindre si vous les choisissez), la fréquentation de mes sites a plutôt fortement baissé. Ce n'est pas véritablement un mal, de toute manière tout cela est surtout fait pour notre plaisir et n'a aucune prétention ni commerciale ni autre. Ce qui nous permet d'ailleurs de vous offrir des sites propres, sans publicités envahissantes et intempestives. J'ai néanmoins continué à suivre mes statistiques histoire de vérifier qui venait, c'est agréable, on ne peut le nier, d'avoir quelques visites. Comme elles ne sont pas très fournies, je me suis aperçu rapidement de quelque chose de bizarre qui a retenu mon attention. Je tiens à préciser que je garde à la disposition de qui le demanderait le zip des stats serveur que mon hébergeur met gracieusement à ma disposition. Il s'avère donc que depuis que je regarde ces statistiques, je peux y retrouver deux visites quasi quotidiennes qui démontrent qu'un visiteur identifié ne peut s'empêcher de venir tous les jours sur nos sites pour profiter des merveilleuses informations que nous offrons gracieusement. Cette découverte, enthousiasmante et valorisante, d'avoir su séduire un public, certes restreint, mais oh combien fidèle, d'un visiteur quotidien et assidu s'abreuvant à la source du meilleur de ce que le web peut offrir, à savoir nos sites, est extrêmement flatteuse.

J'aurais pu en rester sur cette note optimiste. Une petite voix me disait que c'était quand même plutôt étrange. Les visites récurrentes j'en ai, principalement des robots qui opiniâtrement indexent systématiquement mes pages et qui sont actuellement nos plus fidèles visiteurs. Sauf que là, non, c'était une visite bien humaine venant d'Ottawa précisément, identifiable, certaines de ces visites provenant même d'un proxy de l'agence des douanes et revenus du Canada. Des sites web depuis 98 j'en ai fait, je n'ai même plus assez de doigts pour les compter (y compris en incluant mes doigts de pieds). Des visiteurs j'en ai eu par milliers, parfois de provenances incroyables. Mais d'aussi accro jamais. Ne tournons pas autour du pot, M. Pierre, puisque c'est de vous qu'il s'agit et que vous lisez ces quelques lignes. Je pense que vous serez d'accord avec moi qu'une telle assiduité de votre part (au point qu'elle témoigne d'un peu d'obsession vous en conviendrez vous-même), mérite quelques attentions personnelles. Attentions personnelles dont vous avez vous-même fait preuve par deux fois déjà à mon égard, et qui nonobstant le fait qu'elles flattent ma vanité, se sont révélées assez pauvres de sens.

Arrêtons donc de badiner pour envisager les faits. Permettez-moi de relater en quelques mots l'histoire qui me vaut votre attention. Vous avez le droit de réponse d'ailleurs ainsi que tous nos lecteurs. Si le coeur vous en dit, n'hésitez pas. ... à suivre ...



   Jp 5 mai 2006   


Commenter
*(anti-spam) Entrez : sés@me dans la zone email ci-dessus.
Partager

Twitter Facebook Google Plus Linkedin email