Acheminer

Transport


Poser les lèvres sur les cuisses remonter dans la douceur
Alonger sur le lit et raide étendre
Nus
D'eau naît et eau faire
Au bout de l'intimité
Quand plus rien n'existe que vivre
Con cul pissante
Queue demander plus
Rien ha! je t'ais

Quelques secondes J'ouvre la porte
Saute
Sort mon bagage
On s'embrasse vite
Quelques secondes brutales
S'éloignent et disparaissent
Puis le vide

Seul
Foule



   Jp 13 août 2006   


Commenter
*(anti-spam) Entrez : sés@me dans la zone email ci-dessus.
Partager

Twitter Facebook Google Plus Linkedin email