Conclure

Travail heure


Une nuit noire frileuse
En perles luminescentes
Fragiles palpitantes
D’un silence bourdonne endormie
Fait corps
Le matin sombre et frais
Délite
Goutte à goutte
Pas à pas
Sans bruit
Ceux qui ont à faire
Débordent des lits où
D’autres inconscients dorment



   Jp 16 octobre 2006   


Commenter
*(anti-spam) Entrez : sés@me dans la zone email ci-dessus.
Partager

Twitter Facebook Google Plus Linkedin email