Ici

Maille ou Heinz ?


Petite lettre du Canada. Comme je suis un énorme feignant, je profite de ce blog pour vous adresser quelques nouvelles d'ici. Dépaysement et émotions quotidiennes et partisanes dans ce beau pays. Autre continent, autres condiments.
Il a neigé et il fait frais. Chacun prend son courage et sa pelle à neige à deux mains et déblaie les accès aux maisons. Cela fait des tas de neige qui vont rester là tout l'hiver. Quasiment des collines de neige sur les parkings de super marchés. En parlant de parking et de supermarchés, il y a deux semaines j'y ai croisé une Smart. C'était véritablement incongru, ici on trouve principalement des Américaines et des Japonaises. Surement un original ou alors une tentative publicitaire. Au Canada globalement tout est plus gros que chez nous. Que ce soit les voitures, l'électroménager, et même les fruits et légumes. Les fraises du Chili, pamplemousses, cornichons que je croise, sont énormes. Seuls les choux-fleurs bretons ridiculisent leurs petits confrères américains.

À propos des produits français qui inondent l'Amérique du Nord, il faut bien reconnaître qu'ils sont plutôt rares. Au supermarché je finis par dénicher du roquefort Société, de la vache Kiri, de la moutarde de Dijon Maille en pot d’un kilo et du sel de Guérande. En ce qui concerne le vin et l'alcool, il faut aller dans les magasins spécialisés. Le rayon vin français est quasiment moins bien fourni que les rayons italien, australien, californien, chilien, canadien et tous les autres ... globalement nos vins sont plus chers. Sans parler que les goûts d'ici vont vers les vins beaucoup plus fruités disons même sucrés que chez nous. Bref, ces produits qui font notre fierté et notre art de vivre n'ont pas beaucoup de visibilité hors de nos frontières, en tout cas notre agressivité commerciale à l'international et principalement à Ottawa ne me saute pas aux yeux. Je trouve que les produits en vente au canada sont plus fonctionnels, utiles, pragmatiques, beaucoup plus efficaces que chez nous. La qualité est également meilleure, en contrepartie il y a moins de choix. Soyons clair, on s'acclimate, hier un bon steak canadien grillé juste à point avec une noisette de roquefort dessus et quelques pommes de terre, rien à dire le bonheur n'est pas loin et le paradis à portée de main.

maille

D'après vous qui gagnera ? les jaunes ou les rouges ? Maille ou Heintz ? Dijon ou les States ? Affrontement culturel ou économique ? Ce n'est pas grave, aujourd'hui tempête de neige et moins 26 degrés. Je vais quand même faire un court footing dans la neige. Au retour au chaud, les poumons brûlent.



   Jp 31 janvier 2007   


Commenter
*(anti-spam) Entrez : sés@me dans la zone email ci-dessus.
Partager

Twitter Facebook Google Plus Linkedin email