Donner

Tutoriel arrêter de fumer: L'ultime méthode


Tous les anciens fumeurs et fumeurs en activité en conviendront, la cigarette est une drôle de saloperie de drogue très addictive, provoquant une dépendance très forte. Bien plus forte que le cannabis. Seuls ceux qui n'ont jamais fumé pourront prétendre le contraire. Personnellement j'ai déjà arrêté de fumer, avec un assez bon succès, puisque j'ai tenu 10 ans, juste par volonté. J'en garde d'ailleurs un souvenir plutôt difficile de six mois de luttes intenses, avant d'arriver à stabiliser, penser à autre chose et prendre ailleurs du plaisir.

Prérequis : contrairement à ce que certains se plaisent à laisser penser, nous sommes tous différents. Nos comportements, nos habitudes, ce qui nous fait fonctionner est très différent. C'est parfois fort subtil et ce qui marche pour l'un, ne fonctionnera pas du tout pour quelqu'un d'autre. Il reste donc plutôt utopique de penser trouver une formule idoine qui fonctionne pour tout le monde, c'est un peu le même problème que les difficultés de poids. D'un côté, c'est extrêmement simple: supprimez toute cigarette et toute possibilité d'en obtenir, faites pareil pour la nourriture et tous vos problèmes sont réglés. Étonnant n'est-ce pas ? Cette solution est simple, or, personne quasiment ne l'applique en ces termes. Dans les faits nous cherchons à nous débarrasser définitivement du besoin de fumer ou de trop manger pour devenir mince beau et non-fumeur. Nous voulons l'obtenir par goût, choix, plaisir, fierté et non par la contrainte. Pour réussir, commencez par en avoir envie et laissez mûrir. Inutile de vous précipiter, si ce n'est pas mur cela sera excessivement difficile et vous aurez de grands risques d'échec. Ce qui vous confortera dans la certitude qu'arrêter de fumer est quelque chose de bien difficile. Cette idée est d'ailleurs excessivement répandue et très fortement relayée par plein de personnes bien intentionnées. Il faut dire aussi que les laboratoires pharmaceutiques qui s'enrichissent fortement des produits de substitution ont tout intérêt à véhiculer confusion et idées fausses, de même que les lobbies de fabricants, pour vous dissuader de vous libérer de cette mauvaise habitude. Globalement on nous trompe. On nous conditionne à croire qu'il va être très difficile d'arrêter. Pourquoi d'après vous ? Mais tout simplement pour vous inciter à ne pas arrêter ou pour vous faire acheter de multiples produits ou techniques dérivés, patchs gommes etc... Incroyable capacité à masquer la réalité, manipulation de masse, illusion collective, faire prendre des vessies pour des lanternes. C'est extraordinairement puissant, car à la vérité il n'est absolument pas difficile du tout d'arrêter de fumer. Le simple fait que vous soyez réticent à cette idée montre à quel point vous avez été intoxiqué à votre insu. Si par contre mon affirmation vous séduit, vous devriez faire attention à ne pas être aussi crédule.

1 Choisissez soigneusement votre jour d'arrêt. C'est très important ! Pendant bien des années, vous y ferez référence comme quelque chose d'ultime et définitif dans votre vie. Cela reviendra régulièrement et vous citerez cette date comme la marque de votre courage déterminé, de votre volonté implacable. Il faut que ce soit facilement mémorisable, choisissez une date facile à retenir, un premier janvier ou un anniversaire ou le premier avril, enfin une date facilement repérable, identifiable, qui vous assurera le plus de prestige possible. Le temps passant vous pourrez vous enorgueillir de plus en plus, énonçant d'un air détaché: "ho, j'ai arrêté le xx xx xxxx et pas refumé depuis, mais je n'ai pas de mérite c'est naturel pour moi". Cela vous attirera le respect des anciens fumeurs, la reconnaissance des non-fumeurs, et le regard envieux plein de jalousie des fumeurs actifs. Combien de fois dans l'avenir pourrez-vous vous délecter de votre effet de date ! Donc, choisissez-la avec soin ! C'est primordial, imaginez-vous en train dire votre tirade: J'ai arrêté le xx xx xxxx ça fait donc maintenant tant de temps .... sentez bien la fierté qui vous inondera à ce moment-là.

2 Débarrassez-vous de toutes cigarettes, briquets et autres accessoires. Faites en sorte qu'il vous soit difficile de vous réapprovisionner. Genre, isolez-vous en haute montagne à plusieurs heures de marche du premier débit de tabac. Si possible à l'étranger. Multipliez les raisons de rendre difficile l'accès à votre vice. Soyons clair, rien n'empêchera un fumeur de trouver sa drogue, mais rendez quand même la démarche la plus dissuasive possible, cela pourrait vous aider dans les petits moments courts de faiblesses passagères.

3 Prévenez vos proches et des gens que vous avez en respect. Qu'il vous soit humiliant d'avoir à admettre d'avoir échoué. En fait, cela doit être tellement humiliant d'avouer une rechute à cette ou ces personnes que l'échec ne doit même pas vous effleurer. Si vous n'avez personne qui vous inspire autant de respect ou autant d'envie de lui plaire, ou de vous en faire admirer, dans votre entourage, il est fort possible que d'arrêter de fumer ne soit pas le seul problème que vous ayez à gérer dans votre vie, reportez à plus tard et entre-temps changez de vie et de relations.

Postscriptum : Prenez conscience que vous vous êtes trompé et que l'on vous a trompé, complètement ! En fait, ce n'est pas difficile du tout d'arrêter. À part quelques crispations passagères, cet arrêt est très facile (surtout pour vous d'ailleurs), en tout cas beaucoup moins difficile que vous ne vous y attendiez. Vos proches risquent fort de ne pas penser la même chose, réaction fort commune, dénotant une forte propension de l'entourage à refuser de prendre la mesure du changement radical qui a eu lieu. Parfois certains en sont si perturbés qu'ils peuvent en venir à vous supplier de refumer. Attitude étrange et déroutante. Gardez-vous bien d'en tenir compte et persévérez fermement coûte que coûte, contre vents et marées, envers et contre tout. Il est clair qu'on vous envie cette nouvelle énergie débordante qui vous submerge par moment et vous pousse à tout vouloir changer autour de vous. Dans la pratique, essayez de canaliser tout ce regain d'énergie, autrefois consumé par la nicotine, en vous remettant à faire du sport. Double intérêt et avantage, primo, vous soulagerez vos proches de votre présence, et secondo, vous brûlerez quelques calories : ce qui est indispensable pour compenser la perte de calories générée automatiquement par la consommation de tabac. Cela dit que cela ne vous obnubile pas et soyez totalement rassuré sur cet aspect, d'autant que je prépare pour l'avenir un prochain tutoriel sur la gestion du poids qui devrait en deux temps trois mouvements (et même pas) vous permettre d'obtenir au moindre effort la plus parfaite expression plastique de votre féminité ou masculinité. Vous pouvez donc en toute confiance oublier cet aspect qui fera l'objet d'une future publication de qualité.



   Jp 6 janvier 2007   


Commenter
*(anti-spam) Entrez : sés@me dans la zone email ci-dessus.
Partager

Twitter Facebook Google Plus Linkedin email