Résolution

JJ Cale et Eric Clapton, The Road To Escondido


Voila bien encore un album que je n'attendais pas spécialement. J'en ai écouté du JJ Cale, oui pas mal, même quand les Ramones squattaient ma platine vers 1978. JJ Cale reste ce guitariste mythique discret et fin, chaud comme la frontière Mexicaine. Assez timide pour refuser de monter sur scène, laissant une doublure le remplacer alors qu'il joue en coulisse. Il égrène tranquillement ses albums depuis des lustres à son rythme. Clapton on pourrait ne pas le présenter, jadis guitare héros surnommé Dieu, la vie ne l'a vraiment pas épargné, on se rappelle la mort de son fils. Deux guitaristes de haut vol, héros fatigués et les pieds sur terre, pour cet album de blues rock cool, de grande qualité, haut de gamme. Propre et léché, sans gras, nerveux et frais, reposant et même apaisant. A déguster en esthète, un verre de bourbon a la main, quand les enfants dorment ...

escondido



   Jp 29 mars 2007   


Commenter
*(anti-spam) Entrez : sés@me dans la zone email ci-dessus.
Partager

Twitter Facebook Google Plus Linkedin email