Silence

6 façons de tuer un homme


Il y a plusieurs façons de tuer un homme, en fait elles sont innombrables. La vie oscille entre une incroyable opiniâtreté et une bien grande fragilité. D'une part robuste, de l'autre éphémère...

1 - Le coup de feu. Voilà bien une manière non raffinée et néanmoins efficace d'arriver à ses fins. Déflagration, percussion, impact. C'est direct, un rien sale, de traces sanglantes à nettoyer.

2 - Larmes blanches. Salées sucrées. Commencer par l'attendrir pour l'achever de larmes translucides nacrées et salées. Aussi vieux que le monde et toujours d'actualité cette performance peut toujours fonctionner dans certaines situations préparées et feutrées.

3 - Le mépris, l'ironie, l'indifférence et l'indigence affective et émotive. Laisser de côté sans prendre en compte. Ne pas répondre, prendre de haut puis faucher d'un trait sans appel. Comme une rayure sur un nom, non. Traiter d'un fait rieur, railleur.

4 - Le mensonge c'est nier, dénier, travestir. Le mensonge avance masqué, comme paré, pour la fête, sous de jolis atours. Avenant, sans reproche il parait. Il fait bonne impression, respectable, et jure d'évidence, que ce n'est que bon sens que de suivre le sien. Il miroite de tout feu, étincelle de s'entendre, il lie sans laisser contempler son dessein secret.

5 - Par plaisir, tuer par plaisir. Suprême perversité consistant à se débarrasser de son ennemi en l'abusant de jouissance. Plaisir de la bouche ou du sexe, souvent les deux. Satisfaire ce qui ne peut l'être pour mieux attacher, désarmer, tenir à sa merci. Lentement faire monter la pression puis tendu au plus fort de l'acmée, innocemment laisser en suspend suspendu en suspens, et tout lâcher, abandonner, partir.

6 - La vérité est peut-être la plus amorale façon de tuer quelqu'un. Dévoiler les mensonges et les faux semblants, montrer ce qui se cache derrière les non-dits et les attitudes de façades, mettre des noms sur les manipulations conscientes et inconscientes. Dire ce qui est tût. Dire ce : qui es-tu ? Ou dire : ce qui est, tue.



   Jp 8 juillet 2007   


Commenter
*(anti-spam) Entrez : sés@me dans la zone email ci-dessus.
Partager

Twitter Facebook Google Plus Linkedin email