Lucidité

C'est beau


L'été s'étend et l'air est frais dans ce pas à pas solitaire. Des cendres au bord de la rivière des Outaouais et de ces eaux si noires, s'effleurent le long du fleuve, des pensées d'ombres, qui sait coule.
Mais que ce paysage est beau !
On ne marche jamais seul.
Quand je m'arrête devant ces fleurs fragiles je pense à mon ami qui les aimait et je me sens triste et seul dans un monde sans justice.
Je pense à ma grand-mère, à nos promenades. Quand la vision de l'univers est limitée par le nombre de pas que l'on peut faire dans une journée, puis revenir, fatigués et bien dormir.
Ce paysage est beau.
Je pense à ce trajet que j'ai fait tous les jours pendant presque vingt ans et qui ne m'a pas ennuyé, toujours différent et jamais identique pour un œil curieux et attentif.
Je pense à nous tous qui courons pour aller toujours plus vite, parfois sans prendre le temps de discerner que ce n'est pas aux marchands de nous dicter nos désirs et nos besoins.
J'ai été tremper mes yeux dans la rivière des Outaouais et de ces eaux si noires.
Mais que ce paysage est beau !



   Jp 14 août 2007   


Commenter
*(anti-spam) Entrez : sés@me dans la zone email ci-dessus.
Partager

Twitter Facebook Google Plus Linkedin email