Personnalité

Superbowl Soirée


Voilà bien l’événement culturel qu'il faut vivre, afin de tenter de mieux percevoir les subtilités des us et coutumes de nos amis des USA, ce grand pays nord-américain.

Super Bowl ! C'est donc sans aucun apriori et en toute impartialité que je m'asseyais en écran géant fullHD 1080 pour suivre cet événement historique qui, l'espace d'une soirée relègue la guerre de succession politicienne Obama Clinton a un détail historique presque aussi insignifiant que les frasques Sarkosiennes. A ce propos une de mes relations ici m'a interpellé en déclarant, de façon péremptoire, que notre président se serait entiché d'un ex-top-model féminin Carla Bruni pour la citer et aurait déraisonnablement perdu la tête au point de l'épouser en secret après quelques semaines de relations ... Décidément, je suis toujours ébahi de voir à quel point on tente de nous influencer avec du n'importe quoi granguignolesque. Surprenant toutefois de voir à quel point nos amis de l'étranger se font une idée fausse de la France. Allant jusqu'à sous-entendre que fasciné par tant politique Disney et de poudre aux yeux, les voitures auraient cessé de brûler et que les Français se seraient mis à travailler sans plus de grèves. Disney, belle au bois dormant, vacances aux frais de la princesse et vie rêvée de sexe avec top model, médiatisation à outrance et désinformation au pays de Descartes ? non ! soyons sérieux et responsable. Même si un peu d'humour est tolérable, il faut raison garder ...

17 - 14 après un peu plus de 4 h de match ça c'est du sérieux ! Victoire surprenante des Giants de New York sur les Patriots de New England. Invaincu cette année les Patriots ont dut s'incliner face à la détermination des Giants. Sous les yeux de son frère, vainqueur l'an passé, le quaterback Eli Manning conduisait son équipe à la victoire par un touchdown sans appel, dans la dernière minute de jeu. Superbe !

Oui 4 h de spectacle grandiose à partir de 18 h. Des tonnes de bière et de popcorn. Une des particularités de ce sport est cette capacité de capter l'attention au point de provoquer une distorsion du temps. A savoir: les règles statues sur 4 périodes de jeu de 15 minutes chacune ce qui, bon an mal an, en arrondissant, doit donner environ aux alentours d'une heure de jeu, à peu près, si mon calcul est exact. En réalité plus de 4 h de spectacle. Sensation de vivre hors du temps et de la réalité, renforcé par la propension du compteur de minutes télévisé qui fonctionnait souvent a double sens, remontant parfois par saccade son cours et qui mit plus de 5 minutes montre en main à égrener la dernière seconde, dans un suspens que n'aurait pas renié le marquis de Sade

Cette dernière minute de jeu a duré, duré, duré, de manière véritablement confondante, inexplicable, surréaliste, quasiment féerique, magnétique. Il convient d'évoquer qu'à 130000 dollars la minute publicitaire on a droit à un véritable show calibré et mémorable. Surenchère fastueuse de débauche d'effets et d'émotions subliminales touchant tout le spectre possible de l'affect humain.

Mention honorable pour le mini concert Tom Petty et ses Heartbreaker. Déception néanmoins de n'avoir jamais pu apprécier en haute définition les cheerleaders des équipes. Pas assez de place pour les caser entre les pubs. Voilà une tradition et une image d'Épinal qui se perdent, c'est bien dommage.

C'était Jp en direct du Super Bowl 2008, bonne journée a tous.



   Jp 4 février 2008   


Commenter
*(anti-spam) Entrez : sés@me dans la zone email ci-dessus.
Partager

Twitter Facebook Google Plus Linkedin email