Enfanter

My best off dépressifs songs


Quand les héros ont vieillis et sont fatigués, il arrive qu'ils dérapent, baisse leur garde, et nous offre par surprise inattendues quelques parfaites perles d'émotion sincère. Des chansons fortes de vécu qui dépasse le cadre de l'intertainement. Des petites tranches de vie juteuses et justes, crues, l'expression populaire d'une souffrance, avec un regain d'humanité dans ce qu'elles expriment.

Hard to Thrill de JJ Cale sur Road to Escondido avec Eric Clapton. Étonnant comme cette chanson de JJ Cale va bien a cette association avec Eric Clapton ( L'ex Dieu de la planète Guitare ) dans cette subtile interprétation toute de rude finesse lente qui colle tant au terroir, comme la boue au bottes, et la rend aussi roots que les grands espaces naturels de la frontière mexicaine. Une belle chanson mélancolique d'hommes murs et désabusés, qui en ont tellement vu que rien ne semble plus jamais pouvoir surprendre à nouveau. Et qui, seuls, entre quatre murs, tentent de survivre, en lutte contre le temps. La vie: ce n'est qu'être locataire d'une chambre d'un motel, en attendant qu'elle passe, après avoir trop vécu, quand elle a tout donné puis qu'elle a tout repris. Avec ces dentelles de belles notes bleus, pleines, claires, guitares, piano, qui s'égrènent comme les heures, goutte à goutte, au bout des doigts que les cordes ont durci. C'est profond et juste, sensible et fort, jusque dans le ton des voix, humain, masculin. Le tout enlevé par une section rythmique haut de gamme, qui peaufine un magnifique écrin, ciselé et alerte, à cette bien belle chanson.

I wouldn't treat a dog (the way you treating me) et Dollar of my Pain de Chris Spedding sur One Step Ahead of the Blues. Mercenaire de la guitare, Chris Spedding est LE guitariste producteur que vous connaissez sans le savoir. Caché dans la liste de crédit au dos d'innombrables pochettes qui ont bercé vos oreilles depuis toujours. Guitariste de studio offrant ses services a qui le paie. Comme toujours et sans surprise il agrémente cet album solo de sa voix blanche, et des notes rondes de sa Gibson avare. Toujours somptueusement entouré, l'homme a le chic pour se choisir des bassistes et des batteurs de calibre hors norme musical. On se rappelle de ces monstrueux live en trio avec Busta Jones à la basse et Tony Machine on drum ÉNORME ! Et aussi ces petits albums solos magnifiques et discrets au charme rugueux où la patte du maître se reconnait immédiatement au son et au tiré fainéant des notes, pas besoin d'en faire trop, quand on a ce sens du touché esthète, le message passe direct, touché, au cœur.

Help Me de Wilko Johnson sur Red Hot Rocking Blues. "Ce n'était vraiment pas comme ça que c'était sensé se passer ! Je ne peux pas y arriver tout seul. Si tu ne m'aide pas je vais en trouver une autre". Il fallait l'oser celle la ! Un vrai cri du cœur. Difficulté de couple, incompréhension, tromperie sur la marchandise, frustration, conflit exacerbé, tout ces sentiments violents qu'on a tous forcement éprouvé un jour ou l'autre de notre vie, pour peu que l'on ai vécu. Qui a eu la chance de voir Wilko en concert au cours de ces 40 dernières années sait bien que le professeur la livre, lui, la marchandise. Tout en élégance, Wilko est LE guitariste rythmique blues rock, grand maître du riff syncopé et efficace, sans fioriture, à l'essence même de l'énergie, vitale. Un extra terrestre quoi ! L'anomalie qui n'aurait jamais du arriver et qui renvoie tous les apprentis faiseurs de notes au rang de piètres bodybuilder guitaristique. Wilko armé de sa vieille Télécaster et d'un ampli peut tuer d'un accord, un seul, ou d'une note sobre étirée sur trois cordes, ça suffit. Et ça ne s'explique pas vraiment. Wilko, c'est du rock, simple, basique, vivant, basse batterie guitare chant, à l'énergie pure, élégante et de grande classe, de la musique de bar et de bière. Le professeur est un artiste hors norme et rare, qui transcende totalement la musique qu'il offre, magique !



   Jp 16 novembre 2008   


Commenter
*(anti-spam) Entrez : sés@me dans la zone email ci-dessus.
Partager

Twitter Facebook Google Plus Linkedin email