Gratitude

Des coups de raquettes qui se perdent


Ou le retour de la vengeance du castor. Cette histoire commence pourtant simplement, par une belle journée d'automne, sous un magnifique ciel bleu et un beau soleil, juste après les premières neiges.

Nous nous décidons sportivement à chausser les raquettes pour une ballade autour du lac. On aime bien, c'est bon pour la santé, ça fait respirer, et puis ba tout simplement c'est beau sourire Nous voila donc, apn en bandoulière, prêt à traverser les immensités canadiennes. Souplement et d'un pas léger (enfin presque) nous commençons notre aventure en suivant le chemin qui borde le lac, quand un obstacle imprévu entrave notre fière progression. Un arbre est tombé sur la route. Après une analyse approfondie de la scène, il nous apparait que cela est du à un acte prémédité de malveillance. Peut-être même de vengeance puisque nous découvrons quelques mètres plus loin, la tentative courageuse de protection d'un pin déjà sauvagement attaqué. C'est la que je me dis qu'il y a des coups de raquettes qui se perdent, et que si ce lâche assassin d'arbre osait se montrer, il pourrait bien tâter sur son postérieur du tamis généreux qui prolonge mon pied.

le castor
le castor
le castor
le castor
le castor
le castor

Ceux qui suivent ce blog se rappellerons de nos démêlés de printemps avec ce charmant emblème du Canada. sourire



   Jp 8 décembre 2008   


Commenter
*(anti-spam) Entrez : sés@me dans la zone email ci-dessus.
Partager

Twitter Facebook Google Plus Linkedin email