Plus

Mes voeux


Il y a 32 ans, tomber enceinte à 16 ans sans être mariée était une chose honteuse qu'on devait cacher pendant 7 mois, et lorsque la jeune fille revenait à la maison, c'était nécessairement sans le poupon. Imaginez, quitter l'hopital seule alors que le bébé y reste parce qu'il est trop petit et qu'il a de petits ennuis de santé. Fermer cette porte et ne plus jamais le revoir...

Malgré beaucoup de support et des bons conseils pendant la grossesse, et même si on a du soutien, il reste que pendant des années tu te martelles l'esprit pour savoir quel genre de vie mène le bébé, a-t-on pris la bonne décision, est-il tombé dans une bonne famille, qui sont ses parents adoptifs, a-t-il des frères et soeurs là ou il habite, est-il heureux.

Cette histoire qui n'est pas la mienne ne m'a pas laissée indifférente. J'ai eu la chance de rencontrer cette dame il y a quelques jours et lorsqu'elle nous racontait cette portion de sa vie, nous avions tous les yeux brillants, et les frissons. Que d'émotions!

La mère et le fils ont été réunis il y a trois ans, et elle a appris par le fait même qu'elle était grand-mère deux fois, elle qui n'a pas eu d'autre enfant par la suite. Toutes ses questions ont été répondues. Il a atterri dans une famille ou les parents adoptifs ont été extraordinaires. Il a eu un frère et une soeur qui eux aussi ont été adoptés. Les parents de la dame ont eu la joie de rencontrer leur petit fils, sa famille ainsi que ses parents adoptifs et tout ce beau monde se voient régulièrement.

Bon nombre d'enfants séparés de leur mère à la naissance n'ont pas la chance de la retrouver, et parfois lorsqu'ils la trouve, la mère rejette une deuxième fois l'enfant pour ne pas déranger sa vie actuelle.

Mes voeux de noel cette année vont à Jp et mon entourage, à tous mes amis, à vous tous, mais spécialement à cette famille réunie qui rattrappe le temps perdu et qui donne de l'espoir en démontrant que parfois ce genre d'histoire peut se terminer par une fin heureuse.




   Moonshadow 24 décembre 2007   


Commenter
*(anti-spam) Entrez : sés@me dans la zone email ci-dessus.
Partager

Twitter Facebook Google Plus Linkedin email