Accorder

Hadopi encore l'exception Française


La France se prépare à contrôler internet. Monsieur Nicolas Sarkozy impose sa loi Hadopi aux forceps, malgré la résistance du conseil constitutionnel, de l'opposition et d'une grande partie de la population.

Cout de la loi Hadopi :
- Coût pour les FAI estimé à 100 millions d'euro qui seront vraisemblablement en parti couvert par l'état.
- Coût pour les entreprises qui devront s'équiper sérieusement pour ne pas risquer une coupure pure et simple de leur internet ;). Ce qui représentera des charges surtout pour les petites et moyennes entreprises qui actuellement ne gèrent que très peu la sécurité de leur accès internet.
- Coût de recherche installation et gestion de l'infrastructure nécessaire à la mise en place de ce projet et tous les coûts de fonctionnement qui vont en découler.
- Coût de justice pour la gestion des procédures d'infraction à la loi.
- Du coté des recettes l'état pourra espérer recouvrer des impôts indirects du aux infractions avérées (un peu comme dans le cas des radar contre les excès de vitesse). Et peut-être espérer un gain par un hypothétique accroissement éphémère des ventes de produits copywrités

Sans même tenir compte des surcoûts inévitables inhérent à tout projet informatique d'envergure (débordement souvent fatal d'ailleurs) le projet de loi Hadopi est particulièrement flou quant à ses coûts. Il l'est tout autant concernant les moyens techniques de filtrage qu'il imposera. La très grande majorité des professionnels restent plutôt perplexe quant à son réalisme et son efficacité.

Techniquement très difficile à mettre en œuvre:
Le principe du filtrage d'hadopi n'étant pas encore connu, il est difficile d'extrapoler avant sa mise œuvre. Néanmoins il ne devrait pas être trop difficile de résister techniquement au filtrage Hadopi. Que ce soit par exemple OneSwarm pour du torrent sécurisé entre amis ou StealthNet à qui il ne manque que l'arrivée massive des transfuges emule pour devenir le nouveau standard crypté et indétectable de téléchargement P2P.

Monsieur Nicolas Sarkozy a peur du vide et de l'immobilité. Cela l'amène à légiférer sur tout et n'importe quoi dans l'urgence. Mieux vaux brasser du vent que de se taire et réfléchir. Cette loi va coûter cher très cher, beaucoup plus qu'elle ne rapportera. Elle a toutes les chances d'être rapidement inefficace. Passé la première année de traumatisme et les inévitables boucs émissaires qui seront sacrifiés pour l'exemple. Dans l'air ambiant, la France un peu paranoïaque et répressive descend tranquillement à la 35ième place du classement 2008 de la liberté de la presse Tout ce bon argent de vos impôts n'aurait t-il pas pu être plus profitablement utilisé à financer un avenir meilleur, promouvoir la croissance, la solidarité, la recherche, le développement, l'éducation ou voir la santé. Ça me rappelle ce vieux projet de fédérer les fichiers de police européens, on a dépensé un sacré paquet d'argent avant de finalement au bout de quelques années d'effort laisser tomber discrètement devant la complexité de la chose. Commander c'est bien encore faut-il avoir assez d'appétit et ne pas avoir les yeux plus gros que le ventre si on ne veut pas gaspiller ce qu'on se fait servir.



   Jp 22 juin 2009   


Commenter
*(anti-spam) Entrez : sés@me dans la zone email ci-dessus.
Partager

Twitter Facebook Google Plus Linkedin email