Assimiler

School Bus Driver


Voila deux ans que j'ai quitté la France (et sa sécurité de l'emploi) et une bonne année de résidant permanent au Canada. Il était temps de reprendre une activité professionnelle même légère afin d'attendre paisiblement la retraite tout en étant utile à la société. Après avoir postulé assez tranquillement à quelques emplois, sans grand résultat d'ailleurs, cette fois: I've got the job !

Changement de pays, changement de vie ! N'ayant vraiment ni l'envie, ni la motivation, de me replonger dans la programmation informatique qui m'a fait vivre jusqu'à aujourd'hui, je pensais de plus en plus à changer de carrière, C'est chose faite. Ici pour driver ces énormes bus jaunes qui pullulent à certaines heures, que ce soit au Canada ou aux États Unis, un simple permis voiture suffit. Il vous restera à réussir les trois semaines de tests trainning payées par l'employeur pour obtenir votre permis B de bus scolaire.

C'est peut-être la chose la plus important à respecter et que vous devez impérativement apprendre au risque d'y perdre votre permis: quand un bus scolaire est arrêté et clignote de ses feux d'arrêt vous devez impérativement vous immobiliser et attendre qu'il reparte ! J'ai donc passé les tests et entretiens nécessaires. Il me reste à faire les trois semaines de formation et passer les examens tout en anglais d'aout et si tout ce passe bien début de la job septembre pour la reprise scolaire. Certes ce n'est pas ce travail qui va m'enrichir, mais ce n'est pas le but recherché. Dans moins d'un an je pourrai demander la nationalité Canadienne ce qui me permettra conformément aux accords internationaux entre la France et le Canada de bénéficier des deux nationalités sourire c'est la prochaine étape ... Si je survis une année à ce nouveau job sourire

bus scolaire
Jaunes gros on ne peux pas les louper il y en a partout



   Jp 11 juin 2009   


Commenter
*(anti-spam) Entrez : sés@me dans la zone email ci-dessus.
Partager

Twitter Facebook Google Plus Linkedin email