Autoriser

La tempête de neige


Première tempête de neige. Pour ceux d'entre vous qui ne passe pas leur weekend en Laponie clin d'oeil une tempête de neige à Ottawa c'est un peu comme dans les documentaires à la télé. Le vent souffle, la neige tombe drue en rafale, on ne voit plus rien à deux mètres ou presque. En pratique je téléphone vers 6h15 juste avant de prendre la voiture pour aller travailler et c'est "annulation des transports scolaires" vu qu'on attend 30 cm de neige sur 24h et des conditions épouvantables.

tempête de neige
tempête de neige
tempête de neige


Journée de vacance sourire repos que j'alterne avec trois bonnes séances de 45 minutes chaque de pelletage de neige dans la tempête pour pouvoir demain sortir mon véhicule du garage. Finalement il ne tombera que 18cm.

Le lendemain départ pour le travail. Ce premier jour de neige a couté un million de dollars à la ville d'Ottawa. Mais soyons clair, les grands axes sont parfaitement dégagés, et en ce lendemain de tempête, même s'il neige encore, ca travaille dur pour rendre la ville totalement praticable.

Arrivé au bus Aie ! de la neige jusqu'en haut du pare-brise et je m'enfonce jusqu'aux genoux pour en faire le tour. Résultat: pieds trempés. Ok ! J'apprends le métier.

Me voila dans une petite rue montante à être le premier à passer dans les 18 cm de neige. Le Bus traine, je suis presque à fond ca patine tout en continuant à monter centimètre par centimètre et en chassant un peu. Ouf ! Je me suis fais peur. Deux trois fois je déclenche l'abs sur des freinages aux stops. Oula ! Ça glisse ! Ça glisse ! sur trois quatre mètres avant d'accepter de s'arrêter, heureusement sans conséquence. Me voila prévenu anticipation et lenteur tout en douceur.

Expérience expérience, je me fais de l'expérience sourire



   Jp 18 décembre 2009   


Commenter
*(anti-spam) Entrez : sés@me dans la zone email ci-dessus.
Partager

Twitter Facebook Google Plus Linkedin email