Euphorie

Grillades et beaux jours


Ça y est les beaux jours succèdent à l'hiver ! En ville les jonquilles sont sorties et les tulipes arrivent. Pour la première fois cette année le lac était totalement dégelé, Les oiseaux reviennent et s’appellent d'amour, les mouchent noires ne seront la que la semaine prochaine. Certes il n'y a pas encore de feuilles aux arbres, mais on sent le désir.

Il y a deux moments forts cruciaux et symboliques dans notre vie de chalet: le premier c'est quand enfin on peut y accéder en voiture (ce qui nous évite de transporter à pied notre eau et nos affaires sur un bon kilomètre) et le deuxième quand on rebranche la pompe pour avoir l'eau courante du lac. C'est fait pour cette année ! C'est un très grand bonheur (et un énorme confort) ! Ce weekend j'ai également bougé une grosse pierre qui commençait à appuyer contre un des murs du chalet. J'ai remonté un tas de bois qui n'avait pas résisté à la dernière tempête. L'eau du lac est très haute et il va falloir que je stabilise le quai qui part à la dérive après le dégèle.

Au Canada on reconnaît la richesse et la réussite d'un homme au nombre de garage de sa maison ( pas de garage c'est pauvre, un garage c'est commun, deux garages c'est riche et trois on en voit). Le deuxième principal critère de richesse et de réussite sociale vient du barbecue. Véritable institution et tradition culturelle. Plus il est gros et puissant en terme de BTU plus on peut dire que vous en avez. C'est une sublimation socialement acceptable dont s'enorgueilli le mâle dominant qui parade, ses outils et ustensiles en main, se targuant d'avoir le plus gros et de bien savoir s'en servir, se prévalant d'exceller dans l'art de susciter une chaleur irrésistible et saisissante, retournant à l'endroit et à l'envers les chairs les plus tendres, les rendant toutes juteuses et fondantes pour en jouir, se délectant de leur odeur intime et se pourléchant de leur gout, avant de finir, rassasié, avec une bonne bière, repu.

Impossible donc de ne pas participer nous aussi à cette grande orgie nord américaine. Nous avons investi 29.99$ ( le prix de 3 steaks ) dans un BBQ de 11000 BTU au gaz, en spécial chez Canadian Tire. A nous les sublimes grillades et cuisinage en plein air ... La belle saison sera délicieuse à n'en pas douter ... Tremblez saucisses de campagne et burgers naturels !

barbecue



   Jp 8 mai 2011   


Commenter
*(anti-spam) Entrez : sés@me dans la zone email ci-dessus.
Partager

Twitter Facebook Google Plus Linkedin email