Potentiel

Pénis Blues


Je vous ais souvent parlé de la route 105 qui nous promène d'Ottawa à Maniwaki au cœur du Canada pour aller au chalet. Cette route se renouvelle sans cesse et jamais ne cesse de me surprendre

Cette année l'hiver a été tardif et il s'en est fallu de très peu qu'on n'ait pas de Noël blanc. Mais la première tempête est passée et la neige restera pour les mois à venir. Voila donc la surprise qui nous attendait arrachant un cri ébahit et gourmand à ma compagne: "Hohoho regarde !" impossible de ne pas s’arrêter prendre quelques clichés de "la chose" afin de vous faire partager notre émoi :

gros pénis
gros pénis

Cette nuit la au chalet vers 4 heures du matin, par moins 24 degrés centigrade, tout en entretenant le feu, je me suis pris à fredonner. Ça a donné un poème puis, sans faire trop de bruit pour ne pas réveiller ma belle, j'ai enregistré en une prise directe cette ébauche de chanson que vous pouvez écouter en lisant le poème (il vaux mieux car difficile de comprendre ce que je raconte sur l'enregistrement) soyez indulgent je suis pas chanteur et pas bon guitariste et je le prouve sur ce premier jet, oups. clin d'oeil

Pénis Blues


J'ai fais un gros pénis dans le jardin
Ça doit vouloir dire que je t'aime bien

C'est si dur quand je pense à toi
Figé immobile dans le vent et le froid
Je veux que tout le monde sache ce que j'éprouve pour toi
Fier et droit en t'attendant toi

Plus haut que la maison et dépassant le toit
J'ai fait un gros pénis en pensant à toi
Sculpté dans la neige face aux gens au vent au froid
Affolant les sens ou les glaçant d’effroi

Tous les matins c’est pour toi que je me lève
C’est pourquoi je t'ai fais un totem
Tout droit érigé et tendu vers le ciel
C'est ma façon à moi de te dire je t’aime

J'ai fais un gros pénis dans le jardin
Ça doit vouloir dire que je t'aime bien



   Jp 31 décembre 2011   


Commenter
*(anti-spam) Entrez : sés@me dans la zone email ci-dessus.
Partager

Twitter Facebook Google Plus Linkedin email