Humour

Une bouffée d'ailleurs


Parfois le matin je suis pris par surprise. je ne m'y attends pas, tout à ma tache, concentré, car cela fait déjà pas mal de temps que je suis sur la brèche. J'en suis à saluer mes petits étudiants qui montent dans le bus, d'hello, good morning, bonjour, etc... Puis c'est la baffe, alors que je dois repartir, me voilà submergé, comme pris de plein fouet dans une bulle sensitive et sensorielle.

Une odeur riche, puissante, savante, opulente, charnelle, de celle qui a mijoté pendant des heures avec toute la science d'une culture ancestrale, humaine, générationnelle, émotionnelle. Me voilà projeté, ailleurs, dans la chaleur et la protection d'un foyer, dans une douceur de femmes et d'hommes qui nourrissent leur famille et leurs proches et même leur prochain (moi en l’occurrence). Dans des goûts, des sensations, des odeurs, une grammaire, épicée, venue d'ailleurs. Porté par les vêtements qui s'en sont imprégnés incroyablement. L'odeur prend tout en force, incrédule, à faire tourner la tête de plaisir. Puis imperceptiblement elle se diffuse, se dilue, jusqu'à ne laisser que le regret de n'avoir pu d'avantage la saisir et s'en rassasier.



   Jp 14 janvier 2017   


Commenter
*(anti-spam) Entrez : sés@me dans la zone email ci-dessus.
Partager

Twitter Facebook Google Plus Linkedin email