Disponible

Backup




La procédure de backup (marche arrière) en bus est difficile, dangereuse, risquée. Au point que chez mon ancien employeur on devait demander la permission de la faire et ils nous donnaient les consignes à suivre par radio, (ce qui démontre le peu de confiance qu'ils nous faisaient) mais peut s'expliquer par le nombre d'accidents occasionnés.

Hier donc je me trouvais dans une portion de mon run, tout au fond d'un lotissement en forme de corde pour se pendre, une entrée unique qui sert aussi de sortie et une grande boucle au bout de laquelle j'ai mon stop avec une dizaine d'enfants. Il neigeait fort, (les trottoirs ont depuis longtemps disparu sous les accumulations), quelques voitures igloo prisent dans la neige sur les bas cotés rendant la rue encore plus étroite. Juste à cet endroit un bus d'une autre compagnie bloque la route. Je ramasse mes enfants tout en faisant signe au gars de dégager, il me regarde dépité, les enfants m'informent qu'il est stuck in the snow. bloqué par la neige. Il sort de son bus pour parler à des parents qui sont la, pas la peine d'en dire plus, je dois prendre une décision.

Soit je reste à attendre qu'on vienne le sortir (autant dire le dégel), soit je tente plus de 200m de marche arrière dans la tempête de neige. Il me reste la possibilité d'aller lui montrer comment sortir son vieux flatnose de cette posture ce qui reste possible, c'est surement un jeune chauffeur inexpérimenté lancé dans la tourmente. Mais d'une part je ne suis pas sur d'y arriver et d'autre part maintenant j'ai des enfants sous ma responsabilité et donc pas le droit de les abandonner seuls à bord. J'enclenche la marche arrière.

Je met mes flasher, ouvre ma vitre, klaxonne et en avant ou plutôt en arrière, les yeux dans les rétroviseurs à suivre mes traces comme seuls points de repère. A gauche je frôle les voitures, à droite c'est un banc de glace recouvert de neige. J'ai deux virages en angle à négocier. Déjà en marche avant c'est difficile, mais en marche arrière c'est bien pire, à plusieurs reprises je suis obligé de remettre le bus dans l'axe. Finalement il ne me reste plus qu'à boucler la boucle pour me remettre dans le bon sens, Mais évidement une voiture gène. Je sors du bus pour aller voir précisément ou j'en suis (et faire reculer à distance respectable deux enfants qui attendent leur bus qui est resté pris dans la neige), j'ai un mètre pour manœuvrer entre la voiture et le banc de neige, je m'y reprend à trois fois en braquant à fond avant de me sortir de ce mauvais pas. 10 minutes de retard, ce n'est pas cher payé !



   Jp 16 février 2017   


Commenter
*(anti-spam) Entrez : sés@me dans la zone email ci-dessus.
Partager

Twitter Facebook Google Plus Linkedin email