Progression

Le jeu de la famille




Avec Chantal nous consommons pas mal de séries et de films dont beaucoup sont d'origine américaine made in USA. Régulièrement nous faisons le compte des placements de produits, ça occupe bien et développe notre sens de l'observation. Parfois c'est bien évident : les marques automobile, soda, céréale, cigarette, alcool, etc... c'est assez fou le nombre de produits de marque que nous arrivons à dénombrer. Si cet aspect mercantile est agaçant, il est sommes toute anodin, si nous restons vigilant. Par contre, j'ai vite tendance à bondir, (faisant sursauter Chantal) quand je détecte une tentative pour me mettre dans la tête des valeurs idéologiques que je ne partage pas. Deux exemples qui m'indispose au plus haut point :

- Les armes à feu. Elles sont partout utilisées à profusion, et débauche de tout calibre, indispensables à toute démonstration de force ou de puissance, recourt banal et nécessaire pour faire respecter ses propres valeurs, (pas toujours si propres d'ailleurs en y réfléchissant bien). Comme si le lobby des armes à feu subventionnait la majorité de ces productions audio-visuelles, ce qui d'ailleurs doit être le cas.

- Autre exemple : J'ai vite tendance à me crisper dès que j'entend le mot "Famille". Bien rare sont les séries ou on n'y a pas droit au moins une fois par épisode. Au nom de la Famille on a tous les droits : tromper, mentir, arnaquer, individualisme forcené jusqu'à tuer. "pour le bien de la Famille", "pour sauver la Famille", "pour protéger la Famille" comme valeur absolue et au dessus de tout, justifiant tous les comportements, même les plus vils. Cela m'exaspère au plus haut point, avec l'impression d'écouter un discourt d'un candidat de la droite conservatrice. Non ! On n'a pas le droit de tout faire, tout envisager, sous prétexte que c'est pour la Famille ! C'est une façon de penser digne de la mafia. Hors c'est celle qu'on nous assène en un véritable bourrage de crane, matraquage. Au point qu'on devrait certainement voter pour tout candidat qui la brandit comme ultime valeur de ralliement, (ce qui est certainement le but ne vous y trompez pas). Je n'ai rien contre la famille entendons nous bien, bien au contraire, mais l'utiliser comme arme de manipulation massive, idéologique et politique, d'endoctrinement et de ralliement, très peu pour moi, gardons un soupçon d'esprit critique.

Maintenant que je vous aie mis la puce à l'oreille, soyez-y attentif et à chaque fois que vous entendez ce mot "Famille" au détour d'un dialogue, demandez-vous donc pourquoi on nous bassine à ce point avec et quelles valeurs sont véhiculées à notre insu. Vivre avec comme seule priorité soi-même et sa famille sans se préoccuper du bien commun ou le placer très loin au second plan, n'est pas dans mes valeurs personnelles. Tous les hommes sont frères et sœurs et c'est notre famille, humaine, universelle, et non une conception étriquée, égocentrée, clanique, réductrice et individualiste, qui nous oppose et nous divise, ce qui n'est pas innocent et sert des intérêts privés.



   Jp 20 février 2017   


Commenter
*(anti-spam) Entrez : sés@me dans la zone email ci-dessus.
Partager

Twitter Facebook Google Plus Linkedin email