Attrait

Au coin du feu


En cette belle nuit de vendredi à samedi je suis fatigué, d'ou ce qui découle dont je m'excuse d'avance.

Je suis analyste programmeur donc rationnel. Depuis une trentaine d'année, ma façon de penser a été façonnée par une rationalité certaine et une recherche constante de l'efficacité. Quand votre programme ne marche pas, inutile d'en appeler à aucune croyance, vous devez décortiquer votre affaire de manière binaire jusqu'à trouver le nœud du problème. Ce qui ne veut pas dire que j'ai une explication à tout, bien souvent j'en ai été réduit à : ça marche alors ne touche plus à rien, n'essaie même pas de comprendre et passe à la suite, ce qui m'a permis, je suppose, de sauvegarder ma santé mentale, mais aussi de garder en toute chose une certaine humilité.

Ceci dit l'être humain n'est pas rationnel, j'en veux pour preuve Donald qui se fait planter par son propre camp lors de sa première tentative musclée d'abroger l'Obamacare, ou encore le bien Français François Fillon qui logiquement aurait dû se retirer depuis bien longtemps de la course présidentielle au lieu de s'obstiner à prendre tous les coups. Il y a beaucoup de choses qui dépassent mon entendement, ne s'expliquent pas, restent un mystère, me seront à jamais incompréhensibles, inaccessibles ... la vie est ainsi faite. Certes on peut toujours trouver des raisons, mais le plus souvent, si elles peuvent rassurer, elles ne sont qu'une partie d'un tout dont nous n'avons pas toutes les clés, comme l'a si bien démontré Edgar Morin dans son approche de la pensée complexe.

C'est une bonne fin de semaine qui commence, nous rentrerons certainement tardivement dimanche, pour éviter la période de pluie verglaçante matinale et récolter le plus d'eau d'érable possible que nous mettrons en partant à congeler pour la semaine prochaine. Ce qui veut dire que nous ne ferons probablement pas nos habituelles courses alimentaires du dimanche (c'est un des grands avantages du Canada : les magasins sont toujours ouverts et c'est bien pratique), j'irai en semaine après mon travail avant d'aller chercher Chantal au sien. En attendant, je crois bien que je vais aller me recoucher sourire

chalet fin mars



   Jp 26 mars 2017   


Commenter
*(anti-spam) Entrez : sés@me dans la zone email ci-dessus.
Partager

Twitter Facebook Google Plus Linkedin email