Forme

Froid


Si le début de la semaine a été doux avec des températures positives dans la journée, depuis mercredi nous sommes redescendu sévèrement. -25 au chalet cette fin de semaine (largement -30 avec le refroidissement éolien) et avertissement officiel de risque d'engelure. Ce facteur de refroidissement éolien est déterminant, avec un bon vent glacé c'est tout différent à vivre et à supporter. Difficile donc de rester bien longtemps dehors.

A notre arrivée au chalet je récupère les chaudières totalement congelées. Il nous faut les dégeler au bain-marie pour commencer à faire évaporer notre eau d'érable. 2 degrés à l'intérieur, nous avons évité de justesse le gel. Ouverture en grand de tous les radiateurs électriques et gros feu dans le foyer (j'ai bien fait de monter du bois la semaine dernière), ailes de poulet au four, et deux gros chaudrons d'eau d'érable sur la cuisinière, couverture chauffante sur le lit. Avec un tel froid les érables ont arrêté de couler donc petite récolte pour cette fin de semaine, espérons que les suivantes soient meilleurs. Au bout de quatre à cinq heures nous arrivons à obtenir une température correcte. En cette période nous utilisons principalement le four pour cuisiner, afin d'aider à réchauffer le chalet et aussi éviter la vaisselle car nous n'avons pas d'eau courante l'hiver.

Nous approchons à grand pas du march-break (la semaine de vacance bienvenue de la mi-mars). Il me reste moins de quatre mois de cette année scolaire, et encore deux mois d'hiver. C'est la période que je trouve la plus difficile, le printemps est toujours très long à venir, bien plus long qu'en France, et quand il arrive il ne dure que très peu et il est très rapide. Il reste encore de la glace au sol quand les tulipes sortent. Ensuite tout va très vite, la nature se réveille et rattrape le temps perdu à toute vitesse, mais nous sommes encore bien loin des premières fleurs.

Ces grandes différences de températures ont des conséquence ne fusse que sur les routes. Les nids de poule sont innombrables et on devrait plutôt dire des nids d'autruche vu leurs tailles et leurs profondeurs. sur la route deux types de bus occupent le terrain, d'une part les bus rouges de la communauté urbaine d'Ottawa, avec leurs chauffeurs en bras de chemise, d'autre part et à leurs heures des nuées de Bus scolaire tout jaunes avec leurs chauffeurs tout emmitouflés, car nous ne bénéficions vraiment pas des mêmes conditions de chauffage.

Ne boudons pas notre plaisir, une bonne part est derrière nous, et les beaux jours à venir, la vie est belle sourire

cériculture
Au départ nos trois récipients étaient plein d'eau d'érable
cériculture
Au final après évaporation, voilà notre sirop d'érable de cette fin de semaine !



   Jp 5 mars 2017   


Commenter
*(anti-spam) Entrez : sés@me dans la zone email ci-dessus.
Partager

Twitter Facebook Google Plus Linkedin email