Couleur

C'est par la peur qu'ils nous dominent



La peur du communisme, la peur du nazisme, la peur de la crise économique, la peur de l'autre, la peur du changement, la peur de perdre le peu qu'on a ou pour certains le trop qu'on a. Et tous de craindre que le ciel lui tombe sur la tête. La peur anéanti toute velléité, elle recroqueville et assèche.

Ensuite ils nous envois leurs experts. Ils ré-écrivent l'histoire comme cela les arrange. Tuent l'espoir sous des statistiques et des études savamment orientées. Lynchent le bon sens de sophismes aiguisés et trompeurs. Ils raillent et ridiculisent, pour mieux nous culpabiliser de valeurs qu'ils n'ont pas.

Ils nous bercent de faux espoirs : Quand l'économie va tout va, la sécurité totalitaire et absolue... Pointent des boucs émissaire comme solution à tout. Dispersent et attisent pour faire diversion et éparpiller. Nous montent les uns contre les autres.

Ils n'ont pas de scrupules pour parvenir à leur fin : Se rassasier en nous laissant le ventre vide.


Jacques Prévert - Malgré moi, recueil : "Choses et autres"

Embauché malgré moi dans l’usine à idées
j’ai refusé de pointer
Mobilisé de même dans l’armée des idées
j’ai déserté
Je n’ai jamais compris grand chose
Il n’y a jamais grand chose
ni petite chose
il y a autre chose
Autre chose
c’est ce que j’aime qui me plaît
et que je fais.



   Jp 1 mai 2017   


Commenter
*(anti-spam) Entrez : sés@me dans la zone email ci-dessus.
Partager

Twitter Facebook Google Plus Linkedin email