Euphorie

La grande Bouffe 1



Après un petit samedi tranquille (belle pièce de bœuf sauce marchand de vin et gratin dauphinois) il fallait bien passer aux choses sérieuses. Me voilà donc en pleine nuit à m'attaquer à quelque chose à la frangipane genre galette des rois traditionnelle. La pâtisserie ce n'est vraiment pas mon truc c'est pourquoi j'ai décidé de faire quelques expérimentations afin d'élargir ma carte personnelle de desserts. Je tente tant bien que mal (mais avec beaucoup de mal en fait) d'étaler les deux morceaux de pâte feuilletée congelées (qui ont trop bien dégelés lors du trajet puis de notre installation au chalet). Je prépare assez aisément ma farce de crème d'amande. Recouvre ma tarte finalement rectangulaire badigeonne au doigt le jaune d’œuf et zou au four pour une vingtaine de minutes le temps de commencer à rédiger cet article.

Depuis que je vis au Canada j'ai assez vite compris que si je voulais retrouver les plaisirs gustatifs de ma bonne vieille France natale j'allais devoir y mettre du mien et payer de ma personne. Les soit disant bons restaurant d'ici étant hors de prix (pour mon budget) s'est sur le net que j'essaie de trouver mon bonheur en faisant avec les moyens du bord. La cuisine est une grande école de respect et d'humilité je peux vous le dire, j'ai bien plus d'aisance à aligner quelques lignes de codes, qu'à sortir un bon dessert (hâte de goûter quand même) même si le résultat ne va certainement pas ressembler à grand chose. Qu'à cela ne tienne qui ne tente rien n'a rien, comme le proclame le populaire proverbe dont j'ai souvent pu constater la véracité.

Comme je m'y attendais (mais un peu déçu quand même) je doute du résultat à la sortie du four, c'est certain il va me falloir un petit peu plus de pratique pour arriver à quelque chose clin d'oeil Je regrette de ne pas avoir suivit ma première impulsion ambitieuse qui était de faire moi-même ma pâte feuilletée. Restons positif et ne nous décourageons pas il faut bien commencer un jour sourire Prochaine étape : préparer une pâte sucrée que je vais consciencieusement laisser reposer une heure au frigo avant de me lancer dans une tentative de tarte amandine, restant de la sorte bien dans ma thématique dessert de cette belle nuit d'automne sous la clarté d'une jolie lune qui illumine un ciel bien plus étoilé que mes talents de chef. Comme par enchantement la musique de la guerre des étoiles résonne dans ma tête. Haut les cœur ! Courage on repart à l'attaque ! C'est épique, grandiose et héroïque, je vais pétrir délicatement ma pâte.

cuisine d'amandes
Avant
cuisine d'amandes
Après




  Jp 09 octobre 2017   


Commenter

09 octobre 2017 à 10:51 de Jp
pour la garniture j'ai utilisé les proportions suivantes :125 g d'amandes en poudre, 125 g de sucre en poudre,125 g de beurre mou,2 œufs. La prochaine fois je me limiterai a 80 g de sucre car la c'est vraiment très sucré (mais ça reste très bon)

*(anti-spam) Entrez : sés@me dans la zone email ci-dessus.
Partager

Twitter Facebook Google Plus Linkedin email