Sage

Mésaventure, mes aventures



Il faut que je vous en raconte une bien bonne, (si on peut dire), qui a bien faillit perturber notre belle organisation de fin de semaine. Comme vous le savez surement le climat au Canada est rude : Froid, neige, etc rendent la vie d'ici exigeante pour les hommes et le matériel, (tous ceux qui suivent un tant soit peu nos pages ont déjà pu le constater à maintes reprises). Poser ses pneus d'hiver est judicieux (et d'ailleurs obligatoire au Québec). Permettez une petite aparté afin de vous expliquer comment les choses se passent pour que vous puissiez mieux apprécier la suite ^^. En général tout le monde a deux trains de pneus (sur jantes) un pour l'hiver et l'autre pour l'été ( ce qui permet également de répartir l'usure annuelle ) que l'on stocke religieusement dans un coin du garage en attendant le moment propice pour les mettre dans le coffre de l'auto et aller chez le concessionnaire pour les faire installer. Au retour on débarque le train de pneus précédent qui prend sa place au garage. C'est une routine très répandue et bien rodée qui se reproduit deux fois par an. Le plus fréquent et pratique étant d'avoir tous les pneus sur rims (jantes) ce qui fait que l'opération est assez simple, se résumant quasiment à un dévisser, visser. Je ne m'attendais donc pas à grand chose lors de cette banale intervention de routine et ce fut mon erreur.

Vendredi matin j'étais un peu à l'ouest après une nuit pour ainsi dire blanche à oeuvrer en cuisine à préparer notre bouffe pour notre escapade de fin de semaine au chalet. Soulagé également de chausser enfin mes pneus d'hiver. Cette année j'avais pris rendez-vous bien à l'avance pour ne pas être pris, car les garagistes sont débordés dans ces périodes. Je n'avais par contre pas prévu que l'hiver commencerait si tôt et regrettais de ne pas l'avoir fait avant. Néanmoins nous allions pouvoir partir au chalet (ou je m'attendais à trouver la route verglacée, ce qui fut effectivement le cas), avec le train de pneus optimisé pour y faire face dans les meilleures conditions (ce qui est loin d'être totalement sécuritaire mais grandement aidant). Je m'installe donc avec une viennoiserie et un café latté,(gracieusement offert à volonté) devant le feu de cheminée artificiel et l'écran de télé de la salle d'attente de Toyota (j'y ai mes habitudes depuis trois hivers) pour attendre tranquillement que les techniciens fassent leur job. Au bout d'une heure on m’appelle et je me présente candidement au guichet, ou l'on m'informe que je n'ai pas apporté le train de pneus correspondant à ma voiture. Là j'avoue que j'ai accusé le coup ! Et le gars de m'expliquer qu'on pouvait quand même les installer mais que la voiture serait plus basse de quelques centimètres que ça aurait certainement quelques incidences sur la vitesse, mais que je ne verrais pas vraiment la différence.

Ce qui suit est véridique, c'est comme ça dans la vraie vie et je n'ai pas eu la bonne réaction immédiate. J'aurais dû immédiatement faire un scandale, ce que ma douce compagne se serait empressée sans aucun doute ni autre forme de procès en démarrant sur les chapeaux de roues (sic). Je me suis contenté de manifester ma perplexité devant la situation, je n'ai qu'un véhicule et non je ne me suis pas trompé de pneus dans mon garage. Le gars part vérifier qu'il n'y a pas de problème et en quelques minutes me voilà dans ma voiture toute nettoyée à neuf. Ce n'est qu'à ce moment dans les 300 mètres qui séparent notre domicile du concessionnaire que j'ai vraiment pris conscience et me suis dit qu'il y avait un problème. J'avais payé pour la vidange et l'installation des pneus d'hiver ce qui manifestement n'avait pas été fait : Sur la facture que j'avais devant les yeux un petit commentaire indiquait que le mécano n'avait pu installer les pneus trop petits qui ne correspondaient pas, (et les avaient consciencieusement remis dans mon coffre). Je roulais toujours avec mon train d'été et dans le coffre des pneus qui n'étaient pas ceux d'origine, arrivé la certainement par l'intervention du saint esprit et dont je n'avais aucune utilité. J'ai arrêté la voiture, ouvert le coffre pour vérifier mes soupçons. La oui il y avait un problème et tout ne s'était vraiment pas passé comme prévu. Coup de téléphone immédiat au concessionnaire, pour me faire confirmer qu'effectivement le travail n'avait pas été effectué et attendez moi j'arrive il faut qu'on s'explique ! Cette fois j'étais bien réveillé, ma tension était montée, et j'étais gonflé d'adrénaline (enfin). Je suis quand même resté assez calme tout en commençant à manifester un mécontentement certain devant leur service et j'ai demandé à voir son superviseur s'il ne résolvait pas mon problème, j'avais besoin de pneus d'hiver ! Ça a pris encore plus d'une heure d'attente, (et toute l'attention du superviseur) le temps de vérifier mon dossier pour qu'on arrive à la conclusion qu'ils devaient commander pneus et jantes adéquates pour les monter sur mon véhicule. J'attends donc leur appel pour, sans rendez-vous, leur rendre les pneus inutiles qui sont toujours dans mon coffre et chausser un nouveau train de pneus neufs j'espère et à leur frais. Affaire à suivre donc. J'y ai passé plus de trois heures vendredi et on a dû affronter la glace du chemin avec nos pneus d'été. Mésaventure, mes aventures ;-)

En partant j'ai arraché à mon conseiller la promesse qu'il m'appelait lundi qu'ils auraient mes pneus, j'ai comme un doute (sachant que nous sommes certainement en pleine période de pénurie) ^^ et en considérant qu'il m'ait le matin même et chronologiquement : fait porté la responsabilité de fournir de mauvais pneus, assuré que cela ne posait aucun problème de monter des pneus pas adaptés, et après la décision du superviseur assuré qu'ils allaient me monter des pneus pour mon véhicule immédiatement, pour à chaque fois se contredire dans les minutes suivantes ...





  Jp 26 novembre 2017   


Commenter

27 novembre 2017 à 14:11 de Zame
Et ben quel histoire... Je me demande si le jour où tu as fait posé tes pneus d'été ils t'avait donné les pneus d'hiver de quelqu'un d'autre.

28 novembre 2017 à 02:32 de Jp
Oui c'est exactement ce qui a du se passer ... bien mauvaise surprise ^^ plus qu'à espérer que ça se règle correctement le plus rapidement possible ... le temps est pas très beau déjà :-/

30 novembre 2017 à 03:38 de Jp
Problème réglé le mardi suivant : installation de pneus d'hiver quasiment neuf sur notre véhicule sourire

*(anti-spam) Entrez : sés@me dans la zone email ci-dessus.
Partager

Twitter Facebook Google Plus Linkedin email